h1

MAROC: UNE ARMÉE MARGINALISÉE ET INEFFICACE

3 diciembre, 2010

Maroc: Une Armée marginalisée et inefficace

Le Département d’État pense que le roi considère toujours les militaires constituent toujours la principale menace pour son trône

Les Forces Armées Marocaines “sont toujours éclaboussées par la corruption, l’inefficience bureaucratique, leur bas niveau d’éducation, certains de leur soldats courent le risque de tomber dans le radicalisme, elles sont politiquement marginalisées et le gros de leurs effectifs sont déployés au Sahara Occidental”. “Elles se modernisent mais elles continuent à être lestées par de vieux problèmes”. L’ambassadeur des États Unis au Maroc, Thomas Riley, a élaboré, en août 2008, un rapport exhaustif et confidentiel de neuf feuillets sur l’armée marocaine avec l’aide des attachés de défense et de sécurité. C’est une véritable radiographie des Forces Armées Royales aujourd’hui encore très mal connues.

Les effectifs des trois armées s’élèvent à 218.000 hommes -10.000 de moins que ceux qui sont sous les drapeaux en Espagne- dont la moitié, voire même 70%, se trouvent au Sahara. Seules 40% de ces unités déployées dans cette ancienne colonie espagnole, un pourcentage assez bas, sont réellement opérationnelles. Les jeunes qui s’enrôlent comme soldats touchent 2.000 dirhams par mois (180 euros) et les officiers en début de carrière 6.000 dirhams (540 euros). A cela il faut ajouter un logement de fonction ce qui les place “dans une situation relativement confortable dans le contexte marocain”.

Auteurs de deux coups d’État malheureux au début des années soixante dix, les militaires marocains sont encore étroitement surveillés. “Nous pensons que la monarchie estime toujours qu’ils représentent la plus grande menace pour la couronne”. “Les officiers continuent à être écartés de la prise de décisions politiques et même leur participation à des débats sur la force militaire du Maroc est restreinte”. Leurs relations avec les officiers des armées étrangères, y compris les attachés militaires américains, son aussi réduites. Du coup la qualité de l’information sur les Forces Armées Royales laisse à désirer.

L?approbation du roi

Ce manque de confiance royal à pour conséquence “qu’il n’y a pas de mouvements de troupes, de man½uvres ni de voyages officiels, à l’intérieur ni à l’extérieur du pays, sans l’approbation du roi”. Au Maroc il n’y a pas de Ministère de la Défense mais une petite administration civile, qui dépend du premier ministre, dont le rôle est de contrôler la gestion. Le Ministère des Affaires Étrangères s’occupe, quant à lui, de la participation marocaine dans des opérations de maintien de la paix. “Toutes les autres questions en rapport avec la défense se décident au palais royal”, précise Riley.

L’ambassadeur est cependant de l’avis que “certains symptômes montrent que la confiance du roi dans les Forces Armées s’accroît”. Pour preuve “la hausse significative des dépenses militaires” avec, par exemple, l’achat de 24 chasseurs bombardiers américains F-16. “Récemment le roi a autorisé les vols militaires au nord de Ben Guérir [la plus grande base militaire marocaine à 200 kilomètres au sud de Rabat], ce qui n’était pas permis jusqu’à présent car le souverain souhaitait que les militaires restent éloignés du palais de Rabat”.

Le principal défi auquel doivent faire face les Forces Armées c’est la corruption, d’après Riley. Elle touche surtout les niveaux supérieurs de la hiérarchie militaire. Elle a une origine historique car, après les deux coups d’État frustrés, Hassan II déclara aux militaires : “Soyez loyaux et vous pourrez en tirer profit”. “Des rapports dignes de foi signalent que le lieutenant général Benanni tire justement profit de son poste de commandant en chef du secteur sud”. Il en tire “des revenus des contrats militaires et exerce son influence sur les décisions du monde des affaires”. “Une rumeur très répandue veut qu’il soit le propriétaire d’une bonne partie des pêcheries au Sahara Occidental”. “Comme d’autres officiers vétérans Benanni possède une fastueuse résidence familiale qui fut probablement construite avec l’argent recouvré des pots de vin”.

Pénétration islamiste dans les armées

“Une position de leader dans une région est, pour la hiérarchie militaire, une source importante de revenus non légaux”, affirme l’ambassadeur. “Il y a même des rapports sur les élèves de l’académie militaire marocaine qui soudoient pour améliorer leur classement scolaire et obtenir ainsi [à leur sortie d’école] des postes militaires lucratifs”. “Des postes de commandement dans le secteur sud, c’est-à-dire au Sahara Occidental, sont considérés parmi les plus lucratif étant donnée la concentration, là bas, de l’activité militaire (…)”. “Le Gouvernement du Maroc semble chercher des formules pour freiner la corruption dans les rangs des militaires en formation, en commençant par les colonels et jusqu’au bas de la hiérarchie”.

Un problème mineur, comparé à la corruption, est la pénétration islamiste dans les armées. Certaines informations “suggèrent qu’un petit nombre de soldats sont susceptibles de tomber dans l’islamisme radical”. Après les attentats de 2003 à Casablanca, qui firent 45 morts, les enquêteurs “ont identifié des militaires” faisant partie de la conspiration. Plus tard la police arrêta “plusieurs militaires et gendarmes faisant partie d’autres cellules terroristes dont l’une vola des armes dans une base (…)”.

Parmi les mesures préventives prises pour empêcher la propagation de l’islamisme radical dans l’armée figurent “l’élimination des mosquées dans toutes les casernes (…) et le déploiement de la contre intelligence militaire, appelée le Cinquième Bureau, avec ses agents secrets pour surveiller les activités radicales dans les mosquées” proches des bases militaires.

Fuente original: http://www.elpais.com/articulo/internacional/Maroc/Une/Armee/marginalisee/et/inefficace/elpepuint/20101202elpepuint_16/Tes

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: